Imprimer

Bâtiments de grande valeur 1/12

Utilisation contemporaine d’une ancienne grange curiale

Vue depuis la salle en direction de la galerie. Toutes les photos: bühler architekten ag.

RÉNOVATION ET TRANSFORMATION DE LA GRANGE CURIALE DE BLUMENSTEIN

Histoire du bâtiment
Depuis le début du Moyen-âge et jusqu’au XIXe siècle, le curé était rémunéré par les revenus de la « prébende » (« Pfrund ») (bâtiments, bétail, terres cultivées, prairies, forêt). C’est pourquoi l’église paroissiale et le presbytère comportaient aussi un bâtiment d’exploitation, la grange curiale (« Pfrundscheune »). Celle-ci contenait des étables et écuries pour les chevaux, les vaches, les cochons, les moutons ou les chèvres ainsi que des aires de battage et des remises au rez-de-chaussée, alors qu’à l’étage, on entreposait le foin, la paille, le blé et d’autres provisions.

Un bâtiment précieux
La particularité de la grange de Blumenstein est sa construction en 1732 sur les plans de l’architecte bernois Niklaus Schildknecht (1687-1735), contremaître de la cathédrale, qui a notamment construit l’église du Saint-Esprit à Berne et le presbytère de Lauenen.

Défis particuliers
Ce projet visait à répondre aux intérêts et aux objectifs les plus divers sans modifications essentielles de la précieuse substance bâtie. Cela incluait de protéger l’ouvrage et le groupe de bâtiments, d’en assurer les accès et les possibilités d’utilisation sans entrave, de respecter les exigences de la maîtrise d’ouvrage et d’assurer la protection contre le bruit et l’incendie.

Solutions pour la préservation
La communauté d’architectes a étudié diverses solutions avec le service cantonal des monuments historiques. En fin de compte, il a été décidé de modifier l’affectation du bâtiment sans en agrandir le volume bâti existant. Les multiples exigences ont pu être satisfaites grâce à une organisation claire et efficace et à une desserte supplémentaire depuis l’extérieur.

Un résultat réussi et convaincant
De fait, l’aspect extérieur et le noyau essentiel sont restés préservés. L’accès des véhicules sert maintenant d’entrée principale et ouvre sur la cuisine et la salle de réunion dans l’ancienne écurie. Un bref couloir mène à l’escalier qui dessert l’étage où se trouve la salle qui peut accueillir jusqu’à 90 personnes, en fonction du mobilier mis en place, sans compter 20 à 25 places supplémentaires dans la galerie ouverte réalisée sous les combles. Le toit et des parties de la façade ont été rénovés. La façade assainie présente des fenêtres en chêne et des portails nouvellement posés. La zone extérieure réaménagée séduit grâce à son jardin de rocaille et à son espace pavé pour s’asseoir près de la fontaine.

Adrian Bühler et Guntram Knauer

Lieu : Blumenstein, Chilchmatt, am Jakobsweg
Projet : Rénovation et transformation de la grange curiale
Niveau de protection : digne de protection, objet cantonal, partie d’un groupe de bâtiments appartenant à l’Église et datant des XIIIe et XIVe siècles, ancien presbytère de 1555 / transformée en 1707, grenier du XVIIIe siècle et maison des vachers (initialement four du XVIIe siècle)
Durée des travaux : de 2011 à 2013
Coût des travaux : 1,7 million de CHF
Maîtrise d’ouvrage : Église réformée, paroisse de Blumenstein
Architecte : Communauté d’architectes Bühler Architekten, Thoune et Will Schranz, architecte, Steffisburg

Vue du sud-est. Cliquer sur la photo pour l’agrandir.
Vue du sud-ouest. Cliquer sur la photo pour l’agrandir.
Vue depuis la galerie sur la salle. Cliquer sur la photo pour l’agrandir.
Situation. Cliquer sur l'image pour l’agrandir.
Rez-de-chaussée. Cliquer sur l'image pour l’agrandir.
Étage. Cliquer sur l'image pour l’agrandir.